Quand consulter ?

Des symptômes d’une psychopathologie féline ou canine peuvent apparaitre à certains moments de la vie plus particulièrement. Le chiot, le chaton, leurs premiers mois, peuvent vous révéler des surprises quant à leur manière d’être. Certains traits sont innés,d’autres liés à la personnalité , à l’âge, au genre , à l’environnement affectif et matériel de l’animal.Chaque cas est unique mais les signes qu’il envoie ne sont pas forcement aussi explicites que des paroles.

Il est possible de prêter de fausses intentions aux bêtises que les bêtes commettent! Une punition injustifiée ou inappropriée n’aura pas un effet d’extinction du trouble, mais au contraire pourrait le renforcer.

 

Votre animal peut avoir de grandes peurs paniques de la voiture par exemple, contraignant vos déplacements avec lui. Il peut tendre à devenir malpropre de manière plus ou moins récurrente.

Il peut y avoir des troubles entre lui et un des membres de votre foyer en particulier, des signes d’agressivité, des morsures, une anxiété, une hyper sensibilité aux stimulation de son environnement, une peur au moindre changement, des phobies, des actes répétitifs, des auto mutilations par léchage intensif,des troubles alimentaires, sociaux, de hiérarchie ou bien encore de niveau d’agitation.

Si votre vétérinaire habituel, n’est pas spécialiste du comportement des chats et chiens, ou qu’il n’a pas trouvé de problème physique lié au trouble de votre animal, faites appel à un comportementaliste animalier pour un diagnostic basé sur la psychologie de votre animal.

Je me déplace à votre domicile, afin de prendre en compte l’ensemble de ce qui compose le quotidien de votre animal de compagnie, sur Paris et sur rendez-vous